Blandicia & Nikoleos' Blog

"La corde à trois brins ne rompt pas facilement" Eccl 4:12

le père noël 1 décembre 2016

Filed under: Divers,Parentage — blandicia @ 20 h 50 min
Tags: , , , , ,

que penser du « père noel »?

http://www.topchretien.com/topfamille/view/9017/enfance-et-pre-nol.html

http://heureusemaman.over-blog.fr/2013/12/faire-croire-au-père-noël.html

http://heureusemaman.over-blog.fr/article-feter-noel-differement-41422786.html

http://www.pasteurweb.org/Etudes/ConnaissanceDeJC/Noel.htm

http://www.pasteurweb.org/Etudes/ConnaissanceDeJC/IlVousEstNeUnSauveur.htm

http://www.famille-epanouie.fr/croire-pere-noel/
15283942_759910384172137_2702206564464560171_n (source image
http://www.famille-epanouie.fr)

 

Qu’est-ce que Noël ? 27 novembre 2011

Filed under: Eveil à la Foi — Nikoleos @ 18 h 29 min
Tags: , , , ,

Avec les années, le vrai sens de Noël disparaît, étant remplacé par le sapin ou le père noël le plus souvent. Mais où est donc passée la représentation de la crèche ? Qu’est-ce donc cette fête si harmonieuse et si conviviale de 24 et 25 Décembre ?

Origines de la fête de Noël

Au départ cette fête n’était pas chrétienne, c’était « Yule » qui se fêtait le 22 Décembre (qui est le jour le plus court de l’année avec le solstice d’hiver. L’église catholique a donc mis des fêtes chrétiennes (dont celle-ci à la place de « Yule ») pour substituer aux fêtes païennes. Mais elle a tout de même mis a une autre date, sûrement afin de respecter les croyances des autres.

Prophéties sur la naissance de Christ

– Commençons par un passage de la Bible se trouvant en Michée 5, 1-3:
« Et toi, Bethléem Ephrata,
Petite entre les milliers de Juda,
De toi sortira pour moi
Celui qui dominera sur Israël,
Et dont les issues sont dès les temps anciens,
Dès les jours de l’éternité.
C’est pourquoi il les livrera
Jusqu’au temps où enfantera celle qui doit enfanter,
Et le reste de ses frères
Reviendra auprès des enfants d’Israël.
Il se présentera et il gouvernera avec la force de l’Eternel,
Avec la majesté du nom de l’Eternel, son Dieu;
Et ils auront une demeure assurée,
Car il sera glorifié jusqu’aux extrémités de la terre. »

Ici, celle qui doit enfanter c’est Marie, et l’enfant est Jésus, qui comme est ici dit, né à Bethléem. Et oui, Jésus, dont vous avez peut-être entendu parler, peut-être non. Jésus-Christ, celui qui a marqué l’histoire à un tel point que Sa naissance fixa notre calendrier, où la Bible est un livre (non pas ordinaire car elle est la Parole de Dieu) est traduite et répandue dans le monde, où de nombreuses réalisations de films sur Sa vie ont été faites!

– Le prophète Esaïe en parle bien aussi:
« C’est pourquoi le Seigneur lui-même vous donnera un signe,
Voici une vierge deviendra enceinte, elle enfantera un fils,
Et elle lui donnera le nom d’Emmanuel.
Il mangera de la crème et du miel.
Jusqu’a ce qu’il sache rejeter le mal et choisir le bien. »
(Esaïe 7, 14-15)

La parole d’un ange à Marie

« Au sixième mois, l’ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Nazareth, appelée Nazareth, auprès d’une vierge fiancée à un homme de la maison de David, nommé Joseph. Le nom de la vierge était Marie. L’ange entra chez elle, et dit: Je te salue, toi à qui une grâce a été faite; le Seigneur est avec toi. Troublée par cette parole, Marie se demanda ce que pouvait signifier une telle salutation. L’ange lui dit: Ne crains point, Marie; car tu as trouvé grâce devant Dieu. Et voici, tu deviendras enceinte, et tu enfanteras un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus. Il sera grand et sera appelé Fils du Très-Haut, et le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David, son père. Il règnera sur la maison de Jacob éternellement, et son règne n’aura point de fin. Marie dit à l’ange: Comment cela se fera-t-il, puisque je ne connais point d’homme? L’ange lui répondit: Le Saint-Esprit viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te couvrira de son ombre. C’est pourquoi le saint enfant qui naîtra de toi sera appelé Fils de Dieu. » (Luc 1, 26-35)

Jésus est un descendant du roi David, c’est pourquoi il est écrit « de David, son père ». Voir la généalogie de Jésus dans le premier chapitre de Matthieu.

Lorsque l’on tombe au fond d’un trou, c’est seulement quelqu’un qui n’y est pas qui peut nous sauver et sortir de cet endroit…
Pour sauver le monde du péché, il fallait quelqu’un qui ne connaissait pas le péché. Jésus-Christ étant Dieu fait homme est Saint, c’est donc Lui seul qui peut sauver du péché.

La naissance de Jésus annoncée

« Voici de quelle manière arriva la naissance de Jésus-Christ. Marie, sa mère, ayant été fiancée à Joseph, se trouva enceinte par la vertu du Saint-Esprit, avant qu’ils eussent habité ensemble. Joseph, son époux, qui était un homme de bien et qui ne voulait pas la diffamer , se proposa de rompre secrètement avec elle. Comme il y pensait, voici, un ange du Seigneur lui apparut en songe, et dit: Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre avec toi Marie, ta femme, car l’enfant qu’elle a conçu vient du Saint-Esprit; elle enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus; c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. Tout cela arriva afin que s’accomplît ce que le Seigneur avait annoncé par le prophète: Voici, la vierge sera enceinte, elle enfantera un fils, et on lui donnera le nom d’Emmanuel, ce qui signifie Dieu avec nous. Joseph, s’étant réveillé fit ce que l’ange du Seigneur avait ordonné, et il prit sa femme avec lui. Mais il ne la connut point jusqu’à ce qu’elle eût enfanté son fils premier-né, auquel il donna le nom de Jésus. » (Matthieu 1, 18-25)

Emmanuel signifie « Dieu avec nous », c’est le nom prophétique de Jésus-Christ, le Messie !

Jésus est le Sauveur, le seul, car il est bien écrit que c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés !

« Jésus lui dit: Je suis le chemin, la vérité et la vie. Nul ne vient au père que par moi. » (Jean 14, 6)

Appartenir à Christ

Il est à noter que ceux qui appartiennent à Christ, c’est-à-dire les chrétiens, sont héritiers de Dieu et enfants de Dieu:

 « …; mais, lorsque les temps ont été accomplis, Dieu a envoyé son Fils, né d’une femme, né sous la loi, afin qu’il rachetât ceux qui étaient sous la loi, afin que nous reçussions l’adoption. Et parce vous êtes fils, Dieu a envoyé dans vos cœurs l’Esprit de son Fils, lequel crie: Abba! Père! Ainsi, tu n’es plus esclave, mais fils, et si tu es fils, tu es aussi héritier de Dieu par Christ. (Galates 4, 4-7)

« Car tous ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu sont fils de Dieu. Et vous n’avez point reçu un esprit de servitude, pour être encore dans la crainte; mais vous avez reçu un esprit d’adoption, par lequel nous crions: Abba! Père! L’Esprit lui-même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu . Or, si nous sommes enfants de Dieu, nous sommes aussi héritiers: héritiers de Dieu et cohéritiers de Christ,… »(Romains 8, 14-17)

Jésus le Fils de Dieu.

« En ce temps-là, , Jésus vint de Nazareth en Galilée, et il fut baptisé par Jean dans le Jourdain. Au moment où il sortit de l’eau, il vit les cieux s’ouvrir, et l’Esprit descendre sur lui comme une colombe. Et une voix fit entendre des cieux ces paroles: Tu es mon Fils bien-aimé, en toi j’ai mis toute mon affection. » (Marc 1, 9-11)

« L’ange lui répondit: Le Saint-Esprit viendra sur toi et la puissance du Très-Haut te couvrira de son ombre. C’est pourquoi le saint enfant qui naîtra de toi sera appelé Fils de Dieu. » (Luc 1, 35)

Les bergers arrivent

Des bergers furent prévenus de la naissance du Saint enfant, Jésus:

 

 « Il y avait, dans cette même contrée, des bergers qui passaient dans les champs les veilles de la nuit pour garder leurs troupeaux. Et voici, un ange du Seigneur leur apparut, et la gloire du Seigneur resplendit autour d’eux. Ils furent saisis d’une grande frayeur. Mais l’ange leur dit: Ne craignez point; car je vous annonce une bonne nouvelle, qui sera pour tout le peuple le sujet d’une grande joie: c’est qu’aujourd’hui, dans la ville de David, il vous est né un Sauveur, qui est le Christ, le Seigneur. Et voici à quel signe vous le reconnaîtrez: vous trouverez un enfant emmailloté et couché dans une crèche. » (Luc 2, 8-12)

Les mages et leurs présents

Des mages (souvent dis « rois mages » dans notre langage, par erreur, à ne pas confondre avec magicien! Il est bon de savoir qu’un mage est en quelque sorte un astronome) vinrent également voir le Christ lors de sa naissance. Ils savaient qu’Il naîtrait à Bethléhem, car guidés par une étoile (que l’on appelle souvent « l’Etoile du Berger »).

 

« Ils lui dirent: A Bethléhem en Judée; car voici ce qui a été écrit par le prophète: Et toi, Bethléhem, terre de Juda, tu n’es certes pas la moindre entre les principales villes de Juda, car de toi sortira un chef qui paîtra Israël, mon peuple. » (Matthieu 2, 5-6)

En disant cela il est fait allusion à Michée 5, 1-3

« Alors Hérode fit appeler en secret les mages, et s’enquit soigneusement auprès d’eux depuis combien de temps l’étoile brillait. Puis il les envoya à Bethléhem, en disant: Allez, et prenez des informations exactes sur le petit enfant; quand vous l’aurez trouvé, faites-le moi savoir, afin que j’aille aussi moi-même l’adorer. » (Matthieu 2, 7-9)

Le roi Hérode voulait en fait tuer l’enfant Jésus c’est pour cela qu’il voulait savoir où Il était, en donnant l’excuse d’aller l’adorer.

Les mages partirent de devant Hérode et suivirent l’étoile qui brillait depuis l’Orient afin d’aller trouver le Christ, l’adorer, et lui offrir des présents:

 « Après avoir entendu le roi, ils partirent. Et voici, l’étoile qu’ils avaient vue en orient marchait devant eux jusqu’à ce qu’étant arrivée au-dessus du lieu où était le petit enfant, elle s’arrêta. Quand ils aperçurent l’étoile, ils furent saisis d’une très grande joie. Ils entrèrent dans la maison, virent le petit enfant avec Marie, sa mère, se prosternèrent et l’adorèrent; ils ouvrirent ensuite leurs trésors, et lui offrirent en présent de l’or, de l’encens et de la myrrhe. Puis, divinement avertis en songe de ne pas retourner vers Hérode, ils regagnèrent leur pays par un autre chemin. » (Matthieu 2, 9-12)

En Egypte 

« Lorsqu’ils furent partis, voici, un ange du Seigneur apparut à Joseph, et dit: Lève -toi, prends le petit enfant et sa mère, fuis en Egypte, et restes-y jusqu’à ce que je te parle; car Hérode cherchera le petit enfant pour le faire périr. Joseph se leva, prit de nuit le petit enfant et sa mère, et se retira en Egypte. Il y resta jusqu’à la mort d’Hérode, afin que s’accomplît ce que le Seigneur avait annoncé par le prophète: J’ai appelé mon fils hors d’Egypte. Alors Hérode, voyant qu’il avait été joué par les mages, se mit dans une grande colère, et il envoya tuer tous les enfants de deux ans et au-dessous qui étaient à Bethléhem et dans tout son territoire, selon la date dont il s’était soigneusement enquit auprès des mages. Alors s’accomplît ce qu’il avait été annoncé par Jérémie, le prophète: On a entendu des cris à Rama, des pleurs et de grandes lamentations : Rachel pleure ses enfants, et n’a pas voulue être consolée, parce qu’ils ne sont plus. Quand Hérode fut mort, voici, un ange du Seigneur apparut en songe à Joseph, en Egypte, et dit: Lève-toi, prends le petit enfant et sa mère, et va dans le pays d’Israël, car ceux qui en voulaient à la vie du petit enfant sont morts. Joseph se leva, prit le petit enfant et sa mère, et alla dans le pays d’Israël. Mais, ayant appris qu’Archélaüs régnait sur la Judée à la place d’Hérode, son père, il craignait de s’y rendre; et, divinement averti en songe, il se retira dans le territoire de Galilée, et vint demeurer dans une ville appelée Nazareth, afin que s’accomplît ce qui avait été annoncé par les prophètes: Il sera appelé Nazaréen. » (Matthieu 2, 13-23)


L’histoire de Siméon 

Siméon, lors de la consécration de l’enfant à l’Eternel, prononce des paroles qui démontrent bien que seul Jésus est le Salut:

« Et voici, il y avait à Jérusalem un homme appelé Siméon. Cet homme était juste et pieux, il attendait la consolation d’Israël, et l’Esprit-Saint était sur lui. Il avait été divinement averti par le Saint-Esprit qu’il ne mourrait point avant d’avoir vu le Christ du Seigneur. Il vint au temple, poussé par l’Esprit. Et, comme les parents apportaient le petit enfant Jésus pour accomplir à son égard ce qu’ordonnait la loi, il le reçut dans ses bras, bénit Dieu, et dit: Maintenant, Seigneur, tu laisses ton serviteur s’en aller en paix, selon ta parole. Car mes yeux ont vu ton salut, salut que tu as préparé devant tous les peuples, lumière pour éclairer les nations, et gloire d’Israël, ton peuple. » (Luc 2, 25-32)

C’est pourquoi le Salut est pour tous, Christ est venu sur terre pour accomplir la volonté de Son Père pour le Salut des hommes.
Jésus a eut un ministère profond et magnifique. Il faisait des miracles, prodiges, guérissait les malades, et libérerait les gens qui étaient liés, enseignait la Parole de Dieu et la vie morale etc… Il est venu amener les gens au Salut par le moyen de la foi dans la grâce de Dieu le Père, Il envoi l’Esprit Saint sur ceux qui croient en Lui.

Jésus est le seul Chemin qui mène au Père car il est dit :

«Jésus lui dit: Je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi vivra, quand même il serait mort; et quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais. » (Jean 11, 25)

« Jésus lui dit: Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi. Si vous me connaissez, vous connaîtriez aussi mon Père. Et dès maintenant vous le connaissez, et vous l’avez vu. »  (Jean 14, 6-7)

Cela afin que l’homme et Dieu soient réconciliés par Son sacrifice.
La Croix de Jésus est le pont qui permet de passer au-dessus de l’abîme qui sépare l’homme (pécheur) de Dieu (Très Saint).
Il suffit de demander pardon à l’Eternel pour nos péchés par une profonde repentance, d’accepter Jésus-Christ le Fils de Dieu comme Sauveur et Seigneur dans sa vie et son cœur.

Conclusion :

« Car un enfant nous est né, un fils nous est donné,
Et la domination reposera sur son épaule;
On l’appellera Admirable, Conseiller, Dieu puissant,
Père éternel, Prince de la paix. »
(Esaïe 9, 5)